Quand la technologie fait défaut au secteur du voyage

 | Vacances derniere minute

Quand la technologie fait défaut au secteur du voyage | Vacances derniere minute

Le Japonais Henn na Hotel, qui se traduit par Strange Hotel, a licencié la moitié de ses 243 employés de robots. La raison? Les machines posaient plus de problèmes que de solutions - l'hôtel a alors engagé du personnel humain pour le réparer.

Ce qui m’a paru étrange, c’est que le charme de cet hôtel tient au fait qu’il est géré par des robots. L'une des victimes des licenciements de robots était un robot en forme de poupée appelé Churi, qui fonctionnait comme un assistant en intelligence artificielle, à l'instar des versions incarnées de l'Alexa d'Amazon.

Malheureusement, Churi s'est avéré extrêmement médiocre pour répondre aux questions des clients de l'hôtel. Une paire de robots en velociraptor, fonctionnant à l’enregistrement à l’hôtel, a également été éteinte par les licenciements, car ils étaient incapables de faire bon nombre des tâches d’un réceptionniste.

La technologie est excellente lorsqu'elle est exécutée correctement. En voyage, tout le monde veut un service sans tracas que la technologie cherche à fournir.