Le chef imam remercie Rawlings pour la fête nationale des musulmans 

 | Club vacances

Le chef imam remercie Rawlings pour la fête nationale des musulmans | Club vacances

Le cheikh Osman Nuhu Sharabutu, chef national de l'Imam, a exprimé sa gratitude à l'ancien président Jerry John Rawlings pour son rôle dans la formalisation du leadership musulman au Ghana et l'instauration de fêtes nationales musulmanes.

Selon l'imam national en chef, c'est sous la prévoyance et l'engagement du fondateur du NDC sous son mandat de chef de l'Etat que les musulmans du pays ont été reconnus au niveau national et ont reçu une fête nationale comme les chrétiens.

Cheikh Nuhu Sharabutu a fait cette observation lorsqu’il a rendu une visite de courtoisie à l’ancien Président dans le cadre de la célébration de son centenaire, le 23 avril de cette année.

S'adressant à l'un de ses collaborateurs, le chef national Imam a déclaré que la célébration du centenaire ne serait pas complète sans une visite spéciale et un mot de gratitude particulier envers l'ancien président, "pour son rôle consistant à formaliser la direction musulmane au Ghana et à instituer des fêtes nationales musulmanes pendant la cérémonie. son mandat de chef de l'Etat ".

"Il est de notoriété publique que votre régime a institutionnalisé le bureau du chef imam, ce qui a permis la stabilité intra et inter religieuse dans le pays. Il ne fait aucun doute que le chef imam occupe une page puissante de l'histoire de la tolérance religieuse dans ce Votre niveau de lutte contre la corruption, l’injustice, votre amour des pauvres, votre sollicitude pour les opprimés et votre attitude contre l’injustice sont tous appréciés. Le meilleur moment pour témoigner de cette appréciation est la période sainte de la Le Ramadan », a déclaré Sheikh Sharabutu.

De son côté, M. Rawlings a exprimé sa gratitude pour le rôle joué par l'imam en chef «pendant les périodes difficiles qui ont contribué à maintenir la stabilité dont nous bénéficions et nous continuons à prier pour que cela reste ainsi».

L'ancien président a noté que, même si la visite et les paroles aimables de l'imam en chef «lui font un grand honneur, je ne suis pas sûr de mériter autant. Certaines actions nous parviennent par le biais du Tout-Puissant, nous devons donc le remercier. »

Il a déclaré que la formalisation du bureau du chef national Imam et l'établissement de fêtes musulmanes étaient attendus depuis longtemps au moment où ils se sont produits. "Dieu n'a pas créé les êtres humains pour se soumettre les uns aux autres."

L'ancien président a profité de l'occasion pour rappeler au monde qu'il existe une grave injustice contre le peuple palestinien. Il a dit que le monde ne criait pas assez fort ou ne sortait pas pour condamner ce que les Israéliens font aux Palestiniens.

M. Rawlings a déclaré que, alors que le monde était censé s'améliorer en ce qui concerne la liberté et la justice, le traitement réservé aux Palestiniens par Israël continue de saper les efforts internationaux en faveur de la liberté et de la justice.

«Cela mine le statut politique et la moralité de l’Amérique. Nous avons été trop silencieux pendant trop longtemps. Aucune condamnation, exprimée avec des mots, ne pourrait donner une quelconque satisfaction à l’esprit, à l’âme. La condamnation de ce qui se passe doit continuer. Il semble que le peuple américain doit maintenant se réveiller comme il l'a fait pour la défense de Mandela. La façon dont ils l'ont fait pour se débarrasser de l'apartheid. En regardant vers la présidence, le gouvernement ou le congrès ne semble pas faire grand chose. "

«Le sort des Palestiniens a toujours fait partie de la lutte de l’Union africaine, de même que l’apartheid en Afrique du Sud, mais aujourd’hui, elle va bien. Pourquoi avons-nous négligé la Palestine? Pourquoi ne voyons-nous pas le problème du sort des Palestiniens avec des centaines de morts et de blessés et des milliers d’estropiés? Si quelque chose comme cela ne se produisait pas, l’Arabie saoudite de tous les pays n’aurait pas eu l’effronterie de traiter les Yéménites comme ils l’ont fait », a déclaré l’ancien Président.

Il a toutefois sollicité l'appui du chef imam par le biais de prières sérieuses pour une bonne culture de la démocratie, capable de contenir la corruption. Il a déclaré que les changements de dirigeants politiques par le biais des urnes avaient été qualifiés de bonne démocratie, même s'ils n'avaient pas réussi à contenir la corruption.

M. Rawlings a également appelé le cheikh Sharabutu à utiliser la période de son anniversaire et le Ramadan à envoyer un message indiquant que ce type de persécution doit cesser.