La Belgique interdit tous les voyages non essentiels à destination et en provenance de son territoire

 | Vacances derniere minute

La Belgique interdit tous les voyages non essentiels à destination et en provenance de son territoire | Vacances derniere minute

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

Le gouvernement fédéral belge et les entités fédérales du pays ont décidé de resserrer davantage les restrictions de voyage liées au coronavirus, afin d'éviter une nouvelle augmentation du nombre de cas de COVID-19 et la propagation de nouvelles souches de virus dans le pays.

"Pour tenter d'arrêter la propagation de nouvelles souches de coronavirus, le Comité consultatif a décidé d'interdire temporairement les voyages à l'étranger non essentiels à destination et en provenance de la Belgique», Note le gouvernement dans un communiqué de presse.

La décision a été prise le 22 janvier par le Comité consultatif du gouvernement et des entités et entrera en vigueur le 27 janvier, mercredi, jusqu'au 1er mars 2021. Toutes les arrivées et voyages par trafic routier, aérien, maritime et ferroviaire sont soumis à l'interdiction .

Selon le gouvernement, seuls les déplacements essentiels seront autorisés pendant toute cette période. Les voyages suivants sont classés comme des voyages absolument nécessaires et sont donc exemptés de l'interdiction:


  • Regroupement familial - y compris les visites à un conjoint ou partenaire qui ne vit pas sous le même toit, ainsi que les voyages dans le cadre de la coparentalité, des mariages civils et religieux, des funérailles ou des crémations (de parents ou de plus proches parents).
  • Raisons humanitaires - y compris les déplacements pour raisons médicales et la poursuite du traitement médical, de l'assistance ou des soins à une personne âgée, mineure, handicapée ou vulnérable, ainsi que pour rendre visite à des parents recevant des soins palliatifs.
  • Objectifs de l'étude - les déplacements d'élèves, d'étudiants et de stagiaires dans le cadre d'un programme d'échange d'étudiants, ainsi que de chercheurs bénéficiant d'une convention d'accueil.
  • Résidents des zones frontalières voyager dans le cadre de leurs activités quotidiennes autorisées en Belgique ou pour exercer des activités liées au travail.
  • Divers - c'est-à-dire le soin des animaux, les déplacements dans le cadre d'obligations légales, les réparations urgentes dans le cadre de la sécurité des véhicules et un déménagement.

Dans le même temps, le gouvernement souligne que tous les voyageurs seront tenus d'obtenir une «déclaration sous serment», dont le formulaire peut être trouvé sur le site Web du ministère de l'Intérieur, qui doit être lié au formulaire de localisation des passagers et pris en charge par les documents nécessaires.

En revanche, depuis les premières heures du 25 janvier, tous les voyageurs du Royaume-Uni, d'Afrique du Sud et d'Amérique du Sud sont tenus de se mettre en quarantaine pendant dix jours en Belgique, ainsi que de se faire tester pour COVID-19 dans le premier et le septième le jour de leur arrivée. Si les deux tests sont négatifs, la quarantaine peut être réduite à sept jours.