La Nouvelle-Écosse crée un nouveau protocole de voyage pour le Nouveau-Brunswick

 | Vacances pas cher

La Nouvelle-Écosse crée un nouveau protocole de voyage pour le Nouveau-Brunswick | Vacances pas cher

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

Malgré les restrictions rétablies, les personnes voyageant entre les deux provinces pourraient voir une exemption de l'auto-isolement obligatoire

Alors que la Nouvelle-Écosse est dans une deuxième vague de pandémie de coronavirus, la province a créé un protocole de voyage qui profitera à ceux qui doivent voyager à destination et en provenance du Nouveau-Brunswick.

Depuis le 9 janvier, la province a rétabli les restrictions avec sa frontière du Nouveau-Brunswick. Cela signifie que toute personne voyageant du Nouveau-Brunswick vers la Nouvelle-Écosse doit remplir un formulaire d'enregistrement sécurisé de la Nouvelle-Écosse et effectuer une quarantaine de 14 jours.

Mais lors d’une séance d’information, le médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le Dr Robert Strang, a déclaré qu’il reconnaît que des personnes qui vivent en Nouvelle-Écosse ou au Nouveau-Brunswick doivent fréquemment voyager entre les deux provinces.

Pour aider ces personnes à continuer de voyager entre les deux provinces, un nouveau protocole de voyage allégera la quarantaine obligatoire de 14 jours.

«Nous devons laisser ce genre de voyage se produire», a déclaré Strang. «Sinon, il devient complètement ingérable pour les gens de faire ce qu'ils doivent faire dans leur vie habituelle.»

Le protocole de voyage s'applique aux personnes qui doivent voyager régulièrement et de façon continue entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick pour le travail ou les études.

Il s’applique également à toute personne qui doit se déplacer de façon ponctuelle ou occasionnelle pour accomplir quelque chose d’essentiel qui ne peut être accompli virtuellement pour le travail, l’école ou quelque chose de similaire.

Ceux qui appartiennent à ces catégories peuvent recevoir un laissez-passer des agents des frontières à afficher sur leur véhicule.

Cependant, le protocole de voyage ne signifie pas que les Néo-Écossais ou les Néo-Brunswickois appartenant à ces catégories ont carte blanche.

"Vous avez une exception à la quarantaine, mais vous devez suivre le protocole de voyage qui minimisera le risque de transmission du virus ou d'exposition au virus en vous limitant aux autres", a déclaré Strang.

Par exemple, un Néo-Écossais voyageant pour aller ou déposer quelqu'un dans une université du Nouveau-Brunswick doit éviter tout contact étroit avec les autres, utiliser les services sans contact et, s'il passe la nuit, doit s'isoler dans son logement.

À son retour en Nouvelle-Écosse, la personne doit continuer d'éviter tout contact étroit avec les autres et minimiser les déplacements à l'extérieur de son domicile.

Ceux qui reviennent sont également encouragés à passer un test asymptomatique dans les premiers jours de leur retour. Quiconque reste plus longtemps devrait également effectuer un nouveau test après environ une semaine de séjour dans la province.

Les restrictions rétablies de la Nouvelle-Écosse avec la frontière du Nouveau-Brunswick s'accompagnent de la récente augmentation des cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick. Hier, le Nouveau-Brunswick a signalé 30 nouveaux cas de COVID-19 et 331 cas actifs.

À l'heure actuelle, la Nouvelle-Écosse n'a pas de restrictions avec l'Île-du-Prince-Édouard ou Terre-Neuve-et-Labrador. Les résidents de ces provinces peuvent voyager vers et à l'intérieur de la Nouvelle-Écosse sans une quarantaine de 14 jours.

De plus, les résidents de ces provinces n'ont pas à se mettre en quarantaine s'ils traversent directement le Nouveau-Brunswick pour se rendre en Nouvelle-Écosse sans escales ou avec un minimum d'arrêts.

Les Canadiens à l'extérieur de l'Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador doivent s'auto-isoler pendant 14 jours lorsqu'ils arrivent en Nouvelle-Écosse.

Cependant, ceux qui se sont déjà isolés à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador, mais qui résident dans une autre province, peuvent toujours voyager à l’intérieur de la Nouvelle-Écosse sans se mettre en quarantaine.

L'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador ont des restrictions plus strictes.

Pour l'Île-du-Prince-Édouard, toute personne entrant dans la province - y compris tous les Canadiens de l'Atlantique - doit demander une approbation avant le voyage et s'isoler pendant 14 jours.

Pour Terre-Neuve-et-Labrador, les Canadiens de l'Atlantique sont autorisés à entrer dans la province, mais doivent encore s'isoler pendant 14 jours. Les Canadiens à l'extérieur du Canada atlantique ne peuvent entrer dans la province que s'ils sont visés par une liste d'exemptions, notamment la réinstallation permanente, le travail, les funérailles et les études postsecondaires.

Alors que la bulle atlantique a été temporairement suspendue, la participation de l’Île-du-Prince-Édouard est suspendue jusqu'au 25 janvier, tandis que Terre-Neuve-et-Labrador réexaminera sa participation au début de février.