Moins de touristes britanniques choisissent les vacances dans l'UE au milieu des craintes #Brexit: rapport

 | Club vacances

Moins de touristes britanniques choisissent les vacances dans l'UE au milieu des craintes #Brexit: rapport | Club vacances

Londres - Moins de touristes britanniques choisissent leurs vacances dans les pays de l'Union européenne cette année, après la chute de la livre sterling par rapport à l'euro et l'incertitude quant au statut futur du pays dans le bloc, a annoncé lundi un grand voyagiste.

Thomas Cook a déclaré que 48% de ses réservations d'été étaient destinées à des destinations hors de l'UE, ce qui représente une augmentation de 10 points de pourcentage par rapport à l'année précédente.

La Turquie est le principal bénéficiaire de ce changement, dépassant la Grèce et devenant le deuxième choix le plus populaire pour les vacances à forfait estivales, après l'Espagne, a expliqué l'opérateur dans son UK Holiday Report 2019.

"Il est maintenant clair que l'incertitude prolongée autour de la manière et du moment de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne a conduit beaucoup à retarder leur décision quant au moment et à l'endroit où ils réservent pour leurs vacances d'été", selon le communiqué.

Thomas Cook a déclaré qu'environ les deux tiers des clients avaient réservé des forfaits tout compris incluant les repas, car ils cherchent à "éviter de perdre face à la livre sterling instable".

"La Grande-Bretagne vit peut-être des moments uniques d'un point de vue politique, cependant, notre volonté de partir en vacances à l'étranger est claire", a déclaré Will Waggott, responsable des opérations touristiques de Thomas Cook.

M. Waggot a déclaré que le rapport "révèle que la tourmente politique a un impact différent, se traduisant par un net changement vers les pays tiers et une croissance du" tout inclus ". [packages]. "

La fluctuation de la livre sterling a chuté d'environ 12% par rapport à l'euro depuis que la Grande-Bretagne a décidé de quitter l'UE lors du référendum sur le Brexit de 2016.