Effets des congés de paiement sur l'hypothèque

 | Vacances pas cher

Effets des congés de paiement sur l'hypothèque | Vacances pas cher

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

Effet des congés de paiement sur l'hypothèque

La pandémie de coronavirus a laissé le monde entier, ainsi que l'Australie, dans une tourmente financière. Chaque individu, quelle que soit sa situation financière, a ressenti les douleurs monétaires qui accompagnent une telle pandémie. En conséquence, de nombreux Australiens envisagent la possibilité de ne pas payer leurs hypothèques.

Gardant à l'esprit la situation actuelle, les banques australiennes ont pris l'initiative de proposer un congé de paiement. Cela fait partie de leurs paquets de secours Covid-19 et vise à alléger le fardeau des détenteurs de prêts hypothécaires qui ont été les plus durement touchés par la pandémie.

Si la perspective de faire une pause temporaire sur les paiements hypothécaires semble être une proposition séduisante, elle n'en demeure pas moins compliquée. Certains secteurs de l'industrie expliquent que les congés de paiement peuvent en fait faire plus de mal que de bien aux détenteurs de prêts hypothécaires.

Ce qui suit tente d'expliquer en détail l'effet des congés de paiement sur l'hypothèque. Et pour nous assurer que nous couvrons tous les points, nous commencerons par définir ce qu'est un congé de paiement.

Qu'est-ce qu'un congé de paiement?

En termes simples, un congé de paiement, également appelé congé hypothécaire ou gel hypothécaire, est une pause temporaire sur vos paiements hypothécaires. Ceci est principalement applicable pour une période de temps limitée, par exemple trois à six mois. Dans certains cas, les congés hypothécaires peuvent durer jusqu'à un an.

Les banques proposent généralement des congés de paiement comme alternative aux emprunteurs qui sont soudainement tombés dans des moments difficiles. Une perte d'emploi soudaine, un congé parental ou une récupération suite à une urgence médicale sont des situations qui donnent droit à un congé de paiement.

Comment fonctionne le processus?

Tout d'abord, vous devez demander le congé hypothécaire; cela implique souvent le paiement d'une redevance. Si vous êtes admissible et que votre demande est acceptée, vous pouvez être autorisé à interrompre complètement vos versements hypothécaires pendant un certain temps. Il est également possible de passer aux remboursements d'intérêts uniquement.

Si vous arrêtez complètement les paiements hypothécaires, la plupart des banques continueront de facturer des intérêts pendant cette période. Le plus souvent, les intérêts sont capitalisés, c'est-à-dire que les frais supplémentaires s'ajoutent au montant total du prêt. Cela signifie essentiellement que vous devrez également payer des intérêts sur les intérêts.

En fin de compte, cela se traduit par le fait que vous sortirez du congé de paiement avec plus d’argent dû qu'au début du congé. Cela signifie qu'une fois que vous sortez des vacances, vous devrez effectuer des remboursements à un taux plus élevé. Ce n'est qu'alors que vous serez en mesure de rembourser le montant des intérêts supplémentaires, ainsi que le principal.

Au cas où vous auriez du mal à effectuer des versements plus élevés, votre prêteur peut vous proposer de prolonger la durée du prêt pour une période plus longue. Bien que vous deviez toujours augmenter vos versements de prêt, cette fois, l’augmentation pourrait ne pas être suffisamment importante pour vous nuire à long terme.

Est-ce qu'un jour férié de paiement me fera économiser de l'argent?

C'est là que la réponse se complique vraiment. Dans le cas où vous êtes en grande détresse financière, une pause sur les paiements hypothécaires peut apporter un grand soulagement aux dépenses de votre ménage à court terme. Cela vous donnera le temps de mettre de l'ordre dans vos affaires et de faire face à la situation l'esprit clair. De plus, l'argent supplémentaire en main est toujours le bienvenu en cas de besoin.

Cependant, vu dans une perspective à long terme, prendre des vacances hypothécaires rend en fait votre prêt plus cher. Puisque les intérêts sont capitalisés, vous devez payer plus que ce dont vous aviez initialement besoin. Cela conduit à des versements plus élevés, ce qui vous remet finalement le fardeau sur les épaules.

Bien que vous ayez la possibilité de réduire les paiements mensuels en prolongeant la durée de votre prêt, cela entraîne également une augmentation des dépenses. Étant donné que vous devez payer plus longtemps, vous devrez supporter des versements supplémentaires, ce qui se traduit finalement par la même chose.

De plus, il y a le fait que le congé de remboursement sera mentionné dans votre historique de remboursement, ce qui peut affecter vos cotes de crédit. C'est quelque chose que vous ne voudrez peut-être pas supporter, même si cela varie d'un cas à l'autre.

Sans entrer dans des calculs compliqués, il suffit de dire que la saisie d'un congé de paiement augmentera sans aucun doute le montant total que vous devrez rembourser. Et cela exclut les frais et charges supplémentaires, sans compter les augmentations des taux d'intérêt.

Derniers mots sur les congés de paiement

Le choix de prendre ou non un congé de paiement dépend en fin de compte de votre situation financière actuelle. Il doit également prendre en compte le montant que vous êtes prêt à payer sur une base mensuelle une fois la période de vacances terminée.

Il est préférable de faire appel à une aide professionnelle pour vous assurer de tirer le meilleur parti de l’accord. Afin de comprendre les subtilités du processus de congé de paiement, veuillez Nous contacter.

Veuillez noter tson contenu n'est pas considéré comme un conseil personnel et il est de nature générale. L'individu devra rechercher ses propres conseils adaptés à sa situation personnelle.