Le Maine échange la Journée Columbus pour la Journée des peuples autochtones alors que l'Oklahoma COMBINE les deux fêtes

 | Club vacances

Le Maine échange la Journée Columbus pour la Journée des peuples autochtones alors que l'Oklahoma COMBINE les deux fêtes | Club vacances

Le Maine est devenu le dernier État à avoir renommé Columbus Day pour honorer les Amérindiens, tandis que l’Oklahoma a choisi de célébrer à la fois l’explorateur italien et les peuples indigènes du 15ème siècle.

La gouverneure démocrate du Maine, Janet Mills, a déclaré vendredi qu'il "y a du pouvoir dans un nom et que nous choisissons d'honorer" avant de signer une loi qui met fin à la reconnaissance par l'État de la fête fédérale.

La fête d’octobre précédemment connue sous le nom de Columbus Day s’appellera désormais la Journée des peuples autochtones dans le Maine.

Oklahoma Gov. Kevin Stitt a signé vendredi un projet de loi visant à célébrer une journée pour les peuples autochtones le jour de Columbus, combinant ainsi les deux jours fériés

La signature du projet de loi par Stitt a rapidement été saluée par certains des chefs de tribus les plus puissants de l'État.

Le changement "offre une autre occasion de reconnaître les Amérindiens en tant qu'élément essentiel du tissu de l'histoire, du patrimoine et de la société de l'Oklahoma", a déclaré le gouverneur de la nation Chickasaw, Bill Anoatubby, dans un communiqué.

Le chef principal de la nation cherokee, Bill John Baker, a déclaré que cette journée serait une occasion pour «les habitants de l'État de célébrer et d'honorer les contributions significatives des tribus autochtones ainsi que la belle culture de nos peuples autochtones».

Au cours des deux dernières années, le président Donald Trump n'a fait aucune mention des Amérindiens qui ont souffert et sont morts en masse à la suite de l'arrivée des Européens dans le Nouveau Monde dans ses proclamations annuelles en l'honneur de Christopher Columbus.

Son prédécesseur, le président Barack Obama, reconnaissait les Amérindiens dans sa proclamation de 2016: «À l'occasion de cette riche histoire, nous devons également reconnaître la douleur et la souffrance reflétées dans les histoires d'amérindiens qui ont longtemps résidé sur cette terre avant l'arrivée de Nouveaux venus européens. '