Lindblom motive à nouveau les flyers

 | Club vacances

Lindblom motive à nouveau les flyers | Club vacances

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

Début décembre, Oskar Lindblom était le Flyers meilleur buteur avec 11 buts et aidant les Flyers à faire du bruit au classement. Il faisait désormais partie du groupe des six meilleurs attaquants de l’équipe et réussissait régulièrement avec un gros but ou un gros jeu.

Ensuite, il a reçu un diagnostic qui a tout changé. C'était le 10 décembre, la veille du départ des Flyers pour un road trip de trois matchs contre des équipes de la Conférence de l'Ouest. Le reste du monde du hockey a appris son diagnostic de sarcome d'Ewing trois jours plus tard, le 13 décembre.

Depuis le diagnostic, les Flyers se sont appuyés sur Lindblom pour la motivation, d'autant plus que le monde du hockey montrait de plus en plus de soutien aux Flyers en avant.

Lorsque les Flyers ont perdu les trois matchs du road trip après le diagnostic de Lindblom, il a rendu visite aux installations de l’équipe avant leur match du 17 décembre contre Anaheim. Ils ont gagné 4-1 et ont remporté les trois matchs suivants par la suite.

Peu de temps après le retour des Flyers après un voyage sur la route de six matchs 1-4-1 au cours du Nouvel An, Lindblom a assisté au match contre Tampa Bay le 11 janvier. Les Flyers ont perdu cet après-midi, 1-0, mais ont remporté quatre de leur prochain cinq matchs entrant dans la pause All-Star.

Fin février, Lindblom a de nouveau rendu visite aux Flyers du Wells Fargo Center. Les Flyers ont gagné contre les Jets cet après-midi, 4-2, la troisième victoire d’une séquence de neuf victoires consécutives qui s’étendait jusqu’à la pause de la LNH.

Avant le troisième match de leur série éliminatoire dimanche, un jour après son 24e anniversaire, Lindblom était de retour sur la glace pour s'entraîner à Toronto, capable de rejoindre ses coéquipiers dans la bulle, à un peu moins de deux mois de son dernier traitement contre le cancer. Ils ont rebondi après une défaite de 5-0 dans le deuxième match avec une victoire de 1-0 dans le troisième match pour prendre une avance de 2-1 dans la série.

La seule présence de Lindblom est un atout pour les Flyers. Et chaque fois qu'ils semblent avoir besoin de motivation supplémentaire, ils voient Lindblom. Et il fonctionne.

"C'est toujours un coup de pouce quand il est dans les parages," Robert Hagg m'a dit. «C'était amusant de le revoir sur la glace. Je l’ai beaucoup vu ces derniers temps, mais il est amusant d’avoir dans les vestiaires. Je pense qu'il aime ça aussi. "

«Je pense que l'énergie, tu pouvais la ressentir dans le skate du matin,» Jake Voracek m'a dit. «C'était bien mieux que lors des matchs précédents. Cela tient en partie au retour d'Oskar. »

«Nous nous attendions à le voir si nous progressons dans les séries éliminatoires. La prochaine chose que vous savez, il est à l'hôtel deux semaines plus tard, " Michael Raffl m'a dit. «Cela montre bien à quel point les garçons comptent pour lui et il compte pour les garçons. C'était formidable de l'avoir ici. C’est formidable de le revoir sur la glace. »

Alain Vigneault a noté que les entraîneurs étaient pratiquement en larmes alors que l’équipe saluait Lindblom avec des coups de bâton alors qu’il menait des étirements lors du patin de dimanche matin. Vigneault a commenté à plusieurs reprises Lindblom, son comportement pendant cette période et comment son sourire a été une chose si exaltante à voir. Le dimanche n'était qu'un autre exemple.

«Avec Oskar autour de notre groupe, il a finalement pu sortir de sa chambre d'hôtel il y a un jour», a déclaré Vigneault. «Hier a été une journée de récupération pour notre groupe. Aujourd'hui, c'était la première fois qu'il patinait avec ses coéquipiers depuis la nouvelle. Je pense qu'il était vraiment nerveux, vraiment excité d'être de retour avec le groupe. Le groupe était visiblement ravi de l'avoir de retour même s'il ne s'agissait que d'une séance matinale. Grand jeune homme. Beau sourire. Heureux de l'avoir dans les parages.

De toute évidence, cela signifie également beaucoup pour Lindblom. Il n’a pas pu passer beaucoup de temps dans l’équipe. Il participait enfin à son premier entraînement avec l'équipe dimanche matin. Mais dans les moments où il n’a pas été présent avec le reste de l’équipe, ils ont veillé à ce qu’il se sente toujours en grande partie.

«C’est tout. Ils m'ont parlé pendant que je faisais partie de l'équipe, même si je n'y suis pas », a déclaré Lindblom. «Ces semaines difficiles où je me sentais si mal et essayais de penser à la vie, ils m'ont appelé et m'ont envoyé un texto. Cela m'a aidé à avoir plus d'énergie et cela m'a aidé tout au long du processus. Maintenant, je suis ici et plus heureux que jamais. »

Il reste à voir à quel moment Lindblom pourra jouer. Cela pourrait prendre plusieurs semaines, cela pourrait prendre un mois, cela pourrait ne pas arriver du tout pendant cette séries éliminatoires. Lindblom a dit lui-même qu’il ne voulait pas jouer dans un match s’il ne pouvait pas aider l’équipe et qu’il voulait savoir qu’il pouvait gérer la nature physique des éliminatoires. Cela dit, il n'y a aucun moyen de savoir si ou quand Lindblom jouera si les Flyers ne font pas un peu de course.

«Il va évidemment lui falloir quelques entraînements, quelques semaines. Évidemment, nous allons lui parler tous les jours et voir ce qu’il ressent », a déclaré Vigneault. «Écoutez, le gamin est rentré chez lui, a voulu voir sa famille et ses amis après avoir été dégagé, puis a décidé de revenir dans la bulle, de passer huit jours dans sa chambre.

«Il veut jouer. Il va se remettre en forme et être prêt à jouer. Nous devons faire notre part et continuer à jouer. »

Pendant la majeure partie de l'année, Oskar Strong a été le cri de ralliement qui a propulsé les Flyers. Peut-être que cette déclaration de Vigneault peut être le cri de ralliement actuel. Faites votre part. Continue à jouer. Et peut-être, peut-être que le numéro 23 sera de retour sur la glace cette saison en conséquence.