TUI: Le coronavirus cause d'énormes pertes pour le géant allemand du voyage | Nouvelles | DW

 | Vacances all inclusive

TUI: Le coronavirus cause d'énormes pertes pour le géant allemand du voyage | Nouvelles | DW | Vacances all inclusive

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

La société multinationale allemande de voyages et de tourisme TUI group a signalé jeudi d'énormes pertes, affectées par les restrictions de voyage imposées par des pays du monde entier pour ralentir la propagation du coronavirus.

Le groupe a enregistré une perte de 1,42 milliard d'euros (1,68 milliard de dollars) entre avril et juin, a annoncé la société à Hanovre. Sur la même période de l'année précédente, le groupe avait réalisé un bénéfice de 22,8 millions d'euros.

Sur un an, le chiffre d'affaires de la société s'est effondré de 98,5% à 71,8 millions d'euros.

Le secteur des voyages et du tourisme a été l'un des plus durement touchés par la pandémie de coronavirus après que les vols ont été cloués au sol et se sont arrêtés. Les pays d'Europe et d'ailleurs ont levé certaines restrictions à temps pour l'été.

Lire la suite: Une belle escapade ou une cage à coronavirus? Le difficile redémarrage des croisières en mer

Aide d'État

Le groupe de voyage en difficulté avait déjà obtenu environ 3 milliards d'euros d'aide gouvernementale pour l'aider à survivre aux problèmes financiers induits par la pandémie.

La société a annoncé mercredi qu'elle obtiendrait 1,05 milliard d'euros supplémentaires de la Banque allemande de développement (KfW) en plus des 1,8 milliard d'euros garantis en avril.

Il a également obtenu 150 millions d'euros d'obligations convertibles auprès du Fonds de stabilisation économique du coronavirus du gouvernement fédéral. Ceux-ci peuvent être échangés sous certaines conditions en actions.

Cela pourrait permettre au gouvernement fédéral, par exemple, de devenir copropriétaire de Tui avec jusqu'à 9% des actions.

En outre, la direction de TUI s'est engagée dans un programme de réduction des coûts.

Lire la suite: Voyager en Allemagne: questions et réponses

Des signes d'espoir?

La société espère qu'une augmentation des réservations au cours du trimestre en cours qui se termine en septembre arrêtera la vidange de ses finances, a déclaré le directeur général Fritz Joussen.

Depuis la reprise des voyages, l'entreprise a pris 1,7 million de réservations.

.

kmm / rt (AFP, Reuters, dpa)