Nouveau et remarquable, des crêpes françaises au road trip bipartisan

 | Vacances derniere minute

Nouveau et remarquable, des crêpes françaises au road trip bipartisan | Vacances derniere minute

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

POISSON SCORPION, par Natalie Bakopoulos. (Tin House, journal, 16,95 $.) De l'autre côté d'un balcon à Athènes, un capitaine de bateau échoué et un universitaire en deuil passent des nuits d'été à partager des bières et des histoires de chagrin dans le deuxième roman élégant et atmosphérique de Bakopoulos.

LAISSONS-LES MANGER DES CRÊPES: la révolution personnelle d'un homme dans la ville lumière, par Craig Carlson. (Pegasus, 27,95 $.) Comme son premier mémoire, "Pancakes in Paris", cette charmante suite explore le succès inattendu de Carlson en exploitant un restaurant américain dans la capitale de la France, avec de nombreuses anecdotes colorées et des détours personnels.

SKYLAND, par Andrew Durbin. (Nightboat, papier, 12,95 $.) La nouvelle lâche et impressionniste de Durbin – sur un écrivain qui visite l'île grecque de Patmos pour trouver une peinture du romancier culte Hervé Guibert – offre un grand nombre des aperçus sournois et des plaisirs scabreux de son propre travail.

SÉPARÉ: À l'intérieur d'une tragédie américaine, par Jacob Soboroff. (Custom House, 29,99 $.) En tant que correspondant de NBC News, Soboroff a été parmi les premiers à rendre compte de la politique de séparation des familles de l'administration Trump; ici, il approfondit ses racines et ses conséquences.

UNION: Un démocrate, un républicain et la recherche d'un terrain d'entente, par Jordan Blashek et Christopher Haugh. (Little, Brown, 28 $.) Un rédacteur de discours de l'ère Obama et un vétéran du Corps républicain des Marines conduisent à travers le pays.

La fiction spéculative souvent sombre d'Octavia E. Butler peut sembler une étrange évasion des nouvelles, mais j'ai trouvé la plupart des vampires dans le dernier roman de Butler, FLEDGLING, en quelque sorte rassurant. Les vampires de Butler ne sont pas les suceurs de sang moyens, grignotant les humains et jetant nos cadavres desséchés comme des coquilles d'arachide, mais des symbiotes qui cultivent des familles étendues d'humains volontaires, leur accordant une vie plus longue et une meilleure santé. Le livre commence lorsque Shori, une jeune vampire à la peau plus foncée que ses pâles compatriotes parce qu'elle a été génétiquement conçue pour mieux résister au soleil, se réveille dans une grotte blessée, amnésique et affamée, ses familles humaine et vampire assassinées. Shori entreprend de redécouvrir qui elle est, de fonder une nouvelle famille et de traduire les meurtriers en justice, confrontant le fanatisme en cours de route. D'autres livres de majordome, comme "Kindred" ou les romans "Parabole", peuvent sembler plus d'actualité, mais si vous êtes intrigué par la tradition humaniste et pleine d'espoir des vampires, je ne peux pas recommander plus fortement "Fledgling".

– Daniel E. Slotnik, boursier Metro