Carlow Nationalist – Neuf adultes sur dix pensent que les vacances à l'étranger ne sont pas

 | Vacances derniere minute

Carlow Nationalist – Neuf adultes sur dix pensent que les vacances à l'étranger ne sont pas | Vacances derniere minute

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

Par Suzanne Pender

UN WHOPPING 90% des adultes irlandais pensent que les vacances dans les pays à taux élevé de COVID-19 ne devraient pas être autorisées.

En effet, 60% des adultes irlandais ne seraient plus susceptibles de voyager à l'étranger en 2020 vers des pays qui ont établi des «ponts aériens» avec l'Irlande, malgré le risque moindre de transmission du COVID-19.

«Les consommateurs irlandais recherchent une orientation claire du nouveau gouvernement de coalition sur les restrictions de voyage vers d'autres pays et pensent que les voyages devraient être officiellement interdits dans les pays à taux élevé de COVID-19», a déclaré Oisin Byrne, directeur général d'iReach.

À la suite de l'établissement de «ponts aériens» entre les pays qui ont des taux de transmission de COVID-19 faibles ou similaires, iReach a interrogé des adultes en Irlande pour déterminer leurs plans de vacances révisés pour 2020.

L'enquête nationale s'est déroulée du 25 juin au 1er juillet et a reçu 1 000 réponses d'adultes en Irlande.

Les résultats montrent que neuf sur dix (90%) de tous les adultes estiment que les vacances dans les pays où le taux de COVID-19 est élevé ne devraient pas être autorisées. Les 55 ans et plus se sentent encore plus forts à ce sujet, 96% de ce groupe d'âge estimant que les vacances dans ces pays ne devraient pas être autorisées.

Soixante pour cent de tous les adultes ne voyageraient toujours pas à l'étranger en 2020 vers des pays qui ont établi des «ponts aériens» avec l'Irlande (accord de voyage entre des pays qui ont des taux de transmission COVID-19 faibles ou similaires).

Les 18-24 ans sont les plus susceptibles de voyager à l’étranger dans un pays avec un «pont aérien», 59% des adultes de ce groupe d’âge déclarant qu’ils le feraient en 2020.

Après la réouverture des hôtels en Irlande, 50% de tous les adultes s'attendent à prendre des pauses et des vacances dans ces lieux au cours des semaines et des mois à venir.

Ce nombre est légèrement plus élevé parmi la jeune génération, avec 59% des 18-24 ans et 52% des 25-34 ans espérant effectuer un séjour en Irlande, dans ces lieux, dans les semaines ou mois à venir.

Plus de la moitié des adultes (53%) qui souhaitent prendre des vacances «séjour» espèrent le faire avant la fin août. Les personnes âgées de 25 à 43 ans sont les plus déterminées à prendre une «suspension de séjour avant la fin août, 77% de ce groupe d’âge l’indiquant.