L'UE recommande des compagnies aériennes et des agences de voyage proposent des bons valables pendant au moins un an | Nouvelles

 | Vacances derniere minute

L'UE recommande des compagnies aériennes et des agences de voyage proposent des bons valables pendant au moins un an | Nouvelles | Vacances derniere minute

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

par

Par Marine Strauss

BRUXELLES (Reuters) - Les compagnies aériennes et les agences de voyage de l'UE devraient offrir des bons pour les vols et les vacances annulés en raison du coronavirus qui sont valables pendant au moins 12 mois, a déclaré la Commission européenne dans des recommandations pour aider à relancer les voyages et le tourisme en Europe.

Les recommandations, décrites dans un document vu par Reuters et qui doit être présenté mercredi, visent à rendre les bons d'achat attrayants pour les passagers qui pourraient autrement exiger un remboursement complet.

Les États membres de l'UE ont exhorté l'organe exécutif de l'UE à suspendre les règles obligeant les compagnies aériennes à rembourser intégralement les vols annulés en raison de la pandémie COVID-19. Les recommandations de l'UE ne permettent pas de suspendre les règles de remboursement, mais semblent offrir un compromis dans le but d'aider les compagnies aériennes et les agences de voyages à court d'argent.

La Commission recommandera également que les bons soient couverts par les États membres contre l'insolvabilité, selon le document. Les bons doivent également offrir les mêmes services et itinéraires - en cas de vol - et les conditions de voyage que la réservation d'origine.

"Sous réserve de disponibilité et quels que soient les tarifs ou les différences de prix, les transporteurs devraient veiller à ce que les bons permettent aux passagers de voyager sur le même itinéraire dans les mêmes conditions de service que celles décrites dans la réservation d'origine; les organisateurs devraient veiller à ce que les bons permettent aux voyageurs de réserver un voyage à forfait. contrat avec le même type de services ou de qualité équivalente que le package résilié ", indique le document.

Les compagnies aériennes à travers l'Europe, y compris Lufthansa et Air France-KLM, ont demandé des secours à l'État car les blocages de coronavirus les ont forcés à immobiliser leurs flottes pendant plus d'un mois, sans aucune fin en vue.

"Afin de limiter les impacts négatifs sur les passagers ou les voyageurs pendant la pandémie de COVID-19, les États membres devraient envisager activement de mettre en place des systèmes de garantie pour les bons afin de garantir qu'en cas d'insolvabilité de l'émetteur du bon, les passagers ou les voyageurs soient remboursés ", indique le document de l'UE.

Les clients qui finissent par ne pas utiliser les bons, seraient automatiquement remboursés jusqu'à 14 jours après la fin de la période de validité. Pour les bons qui sont valables plus d'un an, les passagers devraient pouvoir demander un remboursement intégral en espèces jusqu'à 12 mois après l'émission des bons, selon le document.

"Les différents opérateurs économiques de la chaîne de valeur des transports et des voyages devraient coopérer de bonne foi et s'efforcer de partager équitablement la charge causée par la pandémie de COVID-19", indique le document.

Pour alléger la charge pesant sur les compagnies aériennes et les agences de voyage les plus touchées, l'UE a également appelé les organisations de consommateurs et de passagers à tous les niveaux à encourager les voyageurs à accepter les bons au lieu du remboursement.

Cependant, la loi qui protège les clients concernant leurs droits de voyage n'est pas suspendue et les nouvelles directives ne sont pas juridiquement contraignantes, ce qui signifie qu'il appartient au consommateur d'accepter un bon ou un remboursement intégral en espèces.

(Reportage Marine Strauss; Reportage supplémentaire par Gabriela Baczynska; Édition par Susan Fenton)