L'histoire d'une avalanche: La nuit Joe Sakic a obtenu son 500e

 | Club vacances

L'histoire d'une avalanche: La nuit Joe Sakic a obtenu son 500e | Club vacances

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

Vancouver, Colombie-Britannique - Si vous demandez à Joe Sakic de visiter sa ville préférée, en tant que joueur ou directeur général, c’est celui-ci. Et pourquoi pas ça? Il est né ici.

Alors que son répertoire de joueurs de la LNH mentionnait toujours Burnaby, C.-B., comme lieu de naissance ou d’origine, il est né dans un hôpital de Vancouver et a grandi à Burnaby.

Sakic était et est aimé dans cette ville, même s'il a absolument incendié les Canucks de Vancouver alors qu'il jouait avec les Avs. En 79 matchs en carrière contre les Canucks, Sakic a marqué 31 buts et 97 points. Lors de la série éliminatoire de 1996 contre les Canucks, un joueur de six parties au premier tour, il avait 11 points, dont un tour du chapeau dans le cinquième match qui a remporté le match nul. Il a ensuite marqué le but gagnant à la fin du sixième match. .

Ma petite histoire ici, cependant, concernera la nuit où il a inscrit son 500e but, directement dans le bâtiment dans lequel les Avs joueront plus tard ce soir.

C'était le 11 décembre 2002 et les avs étaient un peu en train de se chamailler un peu. En fait, l'entraîneur Bob Hartley serait limogé par les avs six jours seulement après le début de la rencontre, avec un départ de 10-8-9-4.

Et, en fait, le but de Joe Sakic ce soir-là était le seul but marqué par les Avs, dans une défaite de 2-1 contre les Canucks en tête de la division. (Derek Morris a obtenu l’assistance principale).

Mais c’était toujours une soirée spéciale, qui, si vous le demandez à Sakic, compte parmi les meilleurs souvenirs de sa carrière. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, les parents de Sakic étaient présents pour en témoigner. Cela en lui-même le rendait très spécial pour lui.

Mais marquer un but historique comme celui-ci dans sa ville natale, contre l’équipe pour laquelle il a grandi sous les applaudissements, serait toujours un gardien.

Ce dont je me souviens le plus du jeu, c’est bien le but. Mais ce dont je me souviens vraiment, c’est Mike Keane assis à côté de moi dans la tribune de la presse, me saisissant le bras lorsque la rondelle est entrée. Keane faisait partie de l’équipe pour son deuxième tour de service cette saison-là, mais il était blessé et debout dans le match. boîte avec nous des misérables souillés à l’encre.

Lorsque Sakic a battu le gardien des Canucks, Dan Cloutier, Keane laissa échapper un cri qui se faisait entendre partout. Il saisit instinctivement tout ce qui se passait autour de lui, c’était mon bras.

Je n’ai pas encore vu Sakic lors de ce road trip. Il pourrait être absent pour faire quelque chose, heu, scouting ou quelque chose. Mais j’imagine que s’il ya un endroit où il rejoindrait l’équipe lors de ce voyage, il sera ici. Je suis sur le point de conduire là-bas, pour le match de ce soir, donc je vous ferai savoir si je le vois.

Et si je le faisais, je pourrais lui demander, "Souviens-toi de la nuit où tu as eu ton 500ème…"