Rick Steves "impose" à son entreprise un million de dollars pour aider l'environnement

 | Vacances all inclusive

Rick Steves "impose" à son entreprise un million de dollars pour aider l'environnement | Vacances all inclusive

[wp_bhm_generator_generate thematic=8]

Rick Steves s'inquiète de l'impact de son agence de voyage sur l'environnement. Et dans un message Twitter la semaine dernière, l'animateur de voyages et de voyagistes a annoncé sa nouvelle "taxe sur le carbone auto-imposée", destinée à compenser l'impact environnemental de la venue de personnes en Europe chaque année.

Le tourisme est responsable d'environ 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, selon une étude de Carbon Brief publiée l'année dernière. Avec le double whammy de la baisse des tarifs aériens et de la croissance de la classe moyenne mondiale, le taux de vacanciers internationaux augmente de 3% à 5% par an.

La compagnie de voyages Rick Steves a annoncé son intention "de payer notre juste part des coûts environnementaux supportés par nos voyageurs et de le faire de manière à autonomiser les communautés des pays en développement".

Étant donné que l'Europe de Rick Steves accueille environ 30 000 voyageurs chaque année sur le continent, cela représenterait une compensation annuelle de 900 000 dollars. La société totalise même un million de dollars, avec des fonds destinés à des "organisations à but non lucratif soigneusement sélectionnées qui luttent contre le changement climatique par le biais de la défense des intérêts du gouvernement et d'un travail sur le terrain", par opposition aux programmes de compensation.

Steves a récemment expliqué ce choix dans une interview avec Quartz. "Plutôt que d'acheter des compensations de carbone (ce qui est une bonne chose à faire), avec ce programme, je peux profiter d'une sorte de double philanthropie en aidant les agriculteurs des pays en développement à améliorer leurs conditions de vie tout en utilisant des techniques d'agriculture et de foresterie respectueuses du climat", Steves a déclaré dans l'interview. "Nous sommes impatients d'examiner et de réévaluer la liste des organisations que nous soutenons chaque année."

Plus tôt cette année, Delta Air Lines a acheté des crédits de carbone pour couvrir les 300 000 passagers de la compagnie aérienne lors de la Journée de la Terre.