Road Trip: Japon par Harley-Davidson

 | Club vacances

Road Trip: Japon par Harley-Davidson | Club vacances

Premier jour: Tokyo à Fuji

Je sors mon portefeuille, sors mon visa et le passe au chauffeur. Avec un sourire et un signe de tête, il l'accepte, le glisse et me le rend. Une fois les formalités terminées, je range mon portefeuille et me retourne pour sortir de la voiture. Avant même que je puisse atteindre la poignée, la porte s’ouvre automatiquement. Je sors chercher mon bagage dans le coffre et, lorsque le chauffeur me le ferme, je peux voir deux visages souriants qui m'attendent déjà près du trottoir. Takei Masaki et Yuko Tokuda, de l’équipe marketing et relations publiques de Harley-Davidson au Japon, Ils me saluent tous les deux chaleureusement et m'invitent dans la salle d'exposition de Shinjoku. Je suis venu chercher un nouveau Road King pour mon voyage au Japon, mais au lieu de l’unité de presse typique que je recevais habituellement, ils m’ont demandé de prendre l’un de leurs logements locatifs. Nous nous asseyons et examinons la paperasse, quelques informations sur la conduite au Japon, puis ils me conduisent dehors à mon vélo.

Auparavant, j'avais des réserves quant à l'achat d'un logement locatif - bien que j'avoue que je suis gâté, je m'attendais à ce que les vélos soient en excellent état lorsque je les prends pour une histoire et je n'ai pas trouvé de location les véhicules que je considérerais être mieux que les conditions de travail. L’unité qu’ils ont réservée pour moi est meilleure que parfaite, c’est probablement plus propre que lorsqu’elle a quitté l’usine.