HMC fournit des services sans tracas pendant les vacances de l'Aïd

 | Vacances derniere minute

HMC fournit des services sans tracas pendant les vacances de l'Aïd | Vacances derniere minute

Hamad Medical Corporation (HMC) a continué de fournir des services d'urgence et des services essentiels sans heurts dans tous les hôpitaux, en dépit d'une augmentation du nombre de cas pendant les fêtes de l'Eid Al Adha.

Le service des urgences de l'Hôpital général Hamad (HGH), de l'hôpital Al Wakra, les centres d'urgence pédiatriques et le service d'ambulances ont soigné des centaines de patients, dont des traumatismes et des cas critiques, les deux premiers jours de l'Aïd.

Le service des urgences de l'HGH a reçu 565 patients le deuxième jour de l'Aïd, ce qui représente une augmentation de plus de 100 cas par rapport au jour précédent.

Tous les cas ont été signalés hier entre 6h00 et 18h00 et la majorité d'entre eux étaient dus à des affections gastriques et respiratoires, a déclaré le Dr Galal Alessai, consultant en médecine d'urgence, toxicologue médical, vice-président des affaires générales du département des urgences de HMC.

«Chez HMC, des mesures supplémentaires ont été prises pour assurer la bonne prestation des services pendant les vacances de l'Aïd. Nous nous attendons à avoir plus de patients pendant les vacances que d’autres jours avec différentes complications. L’équipe du service des urgences de l’HGH ainsi que celle du réseau d’hôpitaux de HMC continuent de fournir le plus haut niveau de soins aux patients pendant les vacances. Avec une équipe de médecins spécialisés, d'infirmières et de personnel paramédical, nous veillons à ce que les opérations ne soient pas affectées et que les patients reçoivent les meilleurs soins », a-t-il déclaré à The Peninsula.

«Bien que nous ayons vu un nombre élevé de cas, un seul cas critique et un seul traumatisme ont été admis à l'unité de soins intensifs et les deux sont dans un état stable. Tous les autres patients ont été traités et renvoyés chez eux », a-t-il ajouté. Le service des urgences de l'hôpital Al Wakra a accueilli 221 patients le deuxième jour de l'Aïd et aucun cas critique n'a été signalé.

Le nombre de patients cherchant un traitement pour des maux de ventre, des accidents de la route et des enfants pour des chutes et des accidents augmente pendant les vacances. Il a donc été conseillé aux personnes de manger modérément, de prendre des précautions en conduisant et de protéger leurs enfants.

Les centres d’urgence pédiatriques de HMC à Al Saad, Al Rayan, Al Shamal et Al Dayeen et dans la région de l’aéroport ont reçu un total de 995 cas avec différentes plaintes. La majorité des cas étaient dus à des problèmes respiratoires, mais plusieurs autres ont également été traités pour différentes complications telles que traumatismes, infections et autres.

«Le nombre de cas le deuxième jour de l'Aïd a légèrement augmenté, passant de 760 le premier jour à 995. Toutefois, il n'y avait pas de raison spécifique à cela. Nous avons constaté une augmentation du nombre de patients en raison d'un traumatisme, mais aucun cas critique n'a été signalé », a déclaré le Dr Nasser Haidar, consultant principal, Pédiatrie, HMC.

Il a également conseillé aux parents de surveiller leurs enfants et d'éviter tout type d'accident, de chute, de noyade et d'empoisonnement.

"Cela peut être une période occupée pour les parents, mais ils devraient accorder une attention particulière aux enfants, en particulier aux parents de les protéger des piscines, des petits objets et des médicaments", a déclaré le Dr Haidar.

Le service d'ambulance a déployé 95 voitures à travers le pays, notamment à Al Wakrah, au Souq Waqif, à Katara, à Sealine Beach et à Smaisma Beach les premier et deuxième jours de l'Aïd. Il avait signalé 260 demandes d'indemnisation, dont sept accidents de la route le deuxième jour de l'Aïd. LifeFlights a transporté par avion quatre autres patients, mais la majorité des cas n'étaient pas critiques.

Dimanche, 760 cas au total ont été vus dans les centres d’urgence pédiatriques de l’HMC. La majorité d'entre eux présentaient des complications telles que des maladies respiratoires telles que des infections virales et bactériennes, des infections intestinales, des problèmes de peau tels que des allergies et diverses infections, la pénétration de corps étrangers dans le nez et les oreilles, des accidents d'ingestion de médicaments par un membre de la famille et des brûlures. Certains ont également présenté des maladies néonatales telles que le jaune, des infections présumées et d’autres. Au total, 450 patients ont été vus au service des urgences de l’HGH, la plupart d’entre eux présentant de légers problèmes. Quelque 26 patients ont été admis et d’autres ont été traités et renvoyés chez eux. Seuls deux cas critiques ont été reçus le premier jour de l'Aïd et admis à l'unité de soins intensifs.

Bien que le service des urgences de l'hôpital Al Wakrah ait traité 230 cas au total le premier jour de l'Aïd, aucun cas critique n'a été signalé.