Voyage sur la route avec un tueur en série dans Paper Ghosts – Arts

 | Vacances all inclusive

Voyage sur la route avec un tueur en série dans Paper Ghosts – Arts | Vacances all inclusive

<img src = "http://www.austinchronicle.com/imager/b/newfeature/2502825/d8e1/arts_roundup2-1.jpg" alt = "Déclenchement de la route avec un tueur en série dans Fantômes de papier"/>

<img src = "http://www.austinchronicle.com/imager/b/newfeature/2502825/2904/arts_roundup2-2.jpg" alt = "Déclenchement de la route avec un tueur en série dans Fantômes de papier"/>

Les histoires de crime qui se déroulent au Texas ont quelque chose de vraiment spécial. Entre la chaleur, la distance qui sépare les lieux et la manière dont le Texas se présente comme une légende, notre État crée une toile de fond fascinante pour des livres qui se penchent sur le côté semeur de la condition humaine.

Julia Heaberlin Fantômes de papier est une histoire de voyage sur la route, un thriller psychologique et une cause froide qui s'étend à travers le Texas. Le narrateur est une jeune femme dont la sœur a été tuée il y a des années. Le meurtrier n'a jamais été retrouvé. Elle est convaincue de connaître le meurtrier: un photographe du nom de Carl Louis Feldman, dont les photos le lient non seulement à la mort de sa sœur, mais également à une série d'autres meurtres commis dans tout l'État. Il y a cependant un problème: Carl est au début de la démence. Ou est-il vraiment? Il pourrait simplement mentir pour se protéger.

Le narrateur conçoit une ruse pour emmener Carl loin de sa maison de transition lors d'un voyage sur la route d'une scène de crime à l'autre. Elle envisage de briser le voile de sa perte de mémoire et de lui faire avouer le meurtre de sa sœur. Carl accompagne la promenade, mais ce n'est pas un compagnon docile.

Il est difficile de croire que cette narratrice s'asseoirait volontiers dans une voiture à côté de l'homme qu'elle pense être un tueur en série pendant 10 jours. C’est aussi un peu ridicule d’imaginer la sœur de la victime en train de partager une suite d’hôtel avec un présumé meurtrier dont l’esprit est en train de glisser, que la porte est verrouillée ou autre. Si vous pouvez accepter cela, cependant, il s'agit d'une histoire captivante à la fin surprenante et compliquée.

Heaberlin a clairement un profond amour du lieu. La narratrice et sa carrière voyagent ensemble à travers Houston et Austin, Galveston et Waco. Ils ont frappé des villes plus petites en cours de route et se sont rendus à Marfa (bien sûr). Ce qui reste le plus dur dans la mémoire, ce sont les lieux intimes: un diner gras, un bar de plongée, un hôtel de charme, une clinique vétérinaire. Les lieux ordinaires et peu glorieux de la vie réelle deviennent des scènes de transformation effrayante.

Les fans de thrillers et de romans policiers apprécieront probablement les nombreuses incertitudes du livre. C'est aussi une touche astucieuse de mettre en scène un photographe qui affirme ne pas pouvoir se rappeler de son passé et qui est convaincu de voir des personnes qui n'y sont pas vraiment. Sautez sur quelques-uns des choix de personnage difficiles à croire et Fantômes de papier est une lecture estivale captivante qui montre le Texas sous un jour puissant et intime.


Fantômes de papier

par Julia Heaberlin
Ballantine Books, 368 pages, 17 dollars