Clinique du livre: quels livres révèlent le mieux la vie des immigrants de deuxième génération? | Livres

 | Club vacances

Clinique du livre: quels livres révèlent le mieux la vie des immigrants de deuxième génération? | Livres | Club vacances

Q: S'il vous plaît pouvez-vous recommander fiction britannique ou étrangère contemporaine d'écrivains appartenant à une minorité ethnique qui s'efforcent de s'intégrer à la culture dominante du pays où ils sont nés et ont grandi. Par exemple, la fiction des Asiatiques de deuxième génération au Royaume-Uni, des Arabes en France ou des Turcs en Allemagne.
Sohail Ahmed, 38 ans, Londres

UNE: Nikesh Shukla, auteur, scénariste et éditeur de la collection d'essais Le bon immigrant (Non lié), écrit:
Je n’oublierai jamais le moment où j'ai lu les premières lignes de Le Bouddha de banlieue par Hanif Kureishi: «Je m'appelle Karim Amir et je suis un Anglais né et élevé, ou presque.» Cela m'a époustouflé. J'étais un «presque» coincé entre deux cultures dominantes, l'une à la maison et l'autre à l'école. Finalement. C'est là que j'étais. Sur la page. La puissance de ce moment a propulsé toute ma carrière. Il est né Le bon immigrant.

J'aime aussi les descriptions de la vie des immigrants dans Home Boy par Naqvi, qui détaille les punks musulmans à New York à l'approche du 11 septembre, et La vie de famille Akhil Sharma, qui suit une famille récemment arrivée à New York après une tragédie.

Danzy Senna’s De Caucasia, avec amour est un roman de voyage sur la route d’une jeune fille métisse aux prises avec son duel en duel. Pendant ce temps, Bonne conversation de Mira Jacob est un mémoire graphique magnifique et émouvant sur les conversations difficiles avec son fils métis à propos de la race dans l’Amérique de Trump et des pourparlers qui s’ensuit qui la forcent à avoir avec sa famille et ses amis. Jazz arabe de Karim Miské (traduit par Sam Gordon) est un roman palpitant et musical imprégné de musique qui se déroule entre Paris et New York et qui traite de l'extrémisme et du meurtre et des répercussions sur une communauté.

Jade Chang's Les Wang contre le monde est un récit hilarant de la fortune perdue et de l’intégration d’une famille, alors que la poétique multi-narration de Julie Otsuka Le Bouddha dans le grenier raconte l'histoire des femmes japonaises mariées par correspondance en Amérique.

Soumettez votre question pour la clinique du livre ci-dessous ou envoyez un courriel à [email protected]

<iframe class = "clôturé" srcdoc = "">